06. janvier 2017 · Commentaires fermés sur Soirée cinéma de montagne 2019 · Catégories: Uncategorized

Le vendredi 29 mars à 20h30 au cinéma Le Royal à Condé en Normandie

Tarif: 5,50€

Gratuit pour les jeunes de l’école d’escalade.

Premier de cordée 

Adaptation du roman de Roger Frison-Roche dans sa version originale magnifiquement restaurée, de Louis Daquin (1944)

Un tournage périlleux, puisque Daquin tenait à être le plus réaliste possible en réalisant un film sans trucage sur les lieux même de l’action du livre.

Huit guides de la vallée et quarante porteurs seront recrutés pour acheminer à près de 4 000 mètres les 8 tonnes de matériel nécessaire aux prises de vues. Pour les scènes d’alpinisme, les acteurs ne seront doublés qu’aux moments les plus dangereux, à l’exception de Maurice Baquet, le violoncelliste et futur compagnon de cordée du grand Gaston Rébuffat, parfaitement à l’aise sur le granit. Six acteurs et techniciens finiront pourtant à l’hôpital avec une jambe ou un bras dans le plâtre.
Le jeune premier Roger Pigaut (futur Antoine dans Antoine et Antoinette, de Jacques Becker) sera même remplacé par André Le Gall après une mauvaise chute. Toutes ces péripéties ont été consignées dans un film d’Alain-Pol, « making of » (avant l’heure) de ce tournage.

Une histoire familiale de guides chamoniards, certes figée dans un conformisme absolu, mais aussi émaillée de bravoure cinématographique alpine. 

 

L’histoire: Contre I’avis de sa famille qui voit en lui un futur hôtelier deChamonix, Pierre Servettaz (André Le Gall) veut devenir guide de montagne. Victime d’un dévissage, il s’en sort vivant mais avec le vertige. Abandonnant provisoirement la montagne pour se former à I’hôtellerie, Pierre y revient par amour pour Aline (lrène Carday) et avec le soutien du dynamique Boule (Maurice Baquet) et de Georges (Yves Furet) lui-même handicapé par des gelures aux orteils. Lorsque son père est foudroyé au Dru, Pierre est décidé à récupérer le  corps du guide.

Commentaires fermés.